S’il est vrai que la volonté de travail collectif reste primordiale, cette notion s’est redéfinie au fil du temps, pour ne pas réduire l’expression personnelle de chacun.

Après la polyvalence totale des débuts, chacun a développé ses talents particuliers :

Qui la technique, la construction magique et imaginative, spécifique à la tournée, des décors, des accessoires ;
Qui la musique et ses instruments ;
Qui la mise en scène, la dramaturgie ;
Qui l’écriture, le cinéma ;
Qui le jeu ;
Qui la peinture, la gravure, le dessin ;
Qui l’administration : vu le nombre croissant de créations, de dossiers à rentrer, des changements de statut, du nombre croissant de personnes engagées… Là aussi, rencontres humaines et créativité font bon ménage avec l’efficacité.